Téléphones pliables, le débat médiatique, les défis de la conception et l’avenir

Diffusée par Samsung Vietnam, une vidéo montre un aperçu de ce que pourrait être le Galaxy F. Tous les fabricants de smartphones se réuniront sous un même toit au congrès mondial de la téléphonie mobile, à Barcelone. La réunion se fera plus tard ce mois-ci, et l’enjeu principal sera l’avenir de la téléphonie mobile.

Actuellement, le marché des smartphones pliables est au ralenti. Le fait que les consommateurs conservent leurs téléphones plus longtemps pourrait en être une des causes. Les fabricants placent tous leurs espoirs dans la 5G et les appareils pliables pour relancer le marché.

On appelle ce principe un cycle de mise à niveau, comme ce que les États-Unis et la Chine font généralement. En bref, tous les grands fabricants de smartphones travaillent sur des modèles de téléphones pliables.

Probablement appelé le Galaxy F, il y a de fotres chances que Samsung lance un téléphone pliable le 20 février à San Francisco. Huawei et Oppo devraient lancer leurs premiers téléphones pliables au MWC 2019. Xiaomi et Motorola aussi ont l’intention de lancer des smartphones pliables.

Le marché mondial des smartphones commence à saturer. Les consommateurs réfléchissent à deux fois avant de se lancer dans de nouveaux modèles. Le manque d’innovation et le nombre limité de nouvelles fonctionnalités empêchent les acheteurs d’investir dans de nouveaux smartphones. Ce qui signifie que les gens s’accrochent plus longtemps aux téléphones, car ils ne voient pas l’intérêt d’une mise à niveau vers les derniers modèles.

La hausse du prix des smartphones a également ralenti le marché

Les derniers chiffres sur les ventes de smartphones suggèrent que la situation est alarmante. Au cours de 2018, la vente mondiale de smartphones a chuté de 400 pour cent. C’est la première fois que le marché mondial des smartphones a diminué. Ainsi, les fabricants comprennent clairement qu’il faudra se battre pour vendre de nouveaux smartphones aux consommateurs. Depuis un an ou deux, Samsung et Apple en sont deux exemples selon William Stofega, un directeur de chez IDC.

Pour Stofega, les gens ne veulent pas acheter un appareil qui n’a rien de vraiment différent de leur ancien appareil. « Toutes les innovations des cinq dernières années sont plus évolutives, pas particulièrement intéressantes », a-t-il affirmé. À son avis, c’était le problème de l’industrie. Les fabricants comme Apple ont du mal à justifier le prix d’un nouveau téléphone quand il y a peu de différence avec les modèles précédents.

Stofega a ajouté que les écrans pliables permettent de doubler la taille des écrans, ce sera une innovation.

Un téléphone pliable est un croisement entre une tablette et un smartphone

Depuis des années, les fabricants sont tous orientés vers le concept d’un téléphone pliable. En fait, Samsung a exposé ce genre de modèle pour la première fois. En 2014, c’était un type de smartphone pliable.

Mais plus exactement, qu’est-ce qu’un téléphone pliable ?

Le plus grand avantage d’avoir un téléphone pliable par rapport au smartphone standard est la dimension de l’écran. Au fil des années, les ingénieurs ont essayé d’augmenter la taille de l’écran des smartphones. Désormais, ils ont atteint un seuil sur ce qui peut être offert pour une utilisation à une main.

Sur ce point, les écrans pliables permettent de doubler la taille de l’écran tout en conservant le même encombrement. Entre autres, FlexPai de Royole est le premier smartphone pliable au monde. En somme, un téléphone pliable est en fait une tablette qui peut se plier en deux et tenir dans votre poche. Il n’y aura pas d’espace entre les écrans et l’affichage sera une expérience continue.

On peut énumérer deux grands avantages de ce facteur de forme. Tout d’abord, les écrans pliables seront moins susceptibles de se briser et d’être endommagés. Bien évidemment, l’écran tactile sera couvert lorsqu’il n’est pas utilisé. Deuxièmement, avoir un téléphone qui peut se convertir instantanément en un plus grand écran est toujours un avantage.

L’incertitude prend place quant à la nécessité d’un téléphone pliable

Le téléphone pliable est une idée intéressante. Mais l’utilité d’un tel système pour le consommateur n’est pas encore claire. Même si vous achetez un téléphone pliable, il est fort probable que vous ayez toujours besoin d’un ordinateur portable. Et ça ne va pas changer de sitôt. D’ailleurs ça n’a pas changé avec la tablette.

Actuellement, Stofega avance qu’il n’y a pas ce besoin spécifique réel où les gens ont besoin d’un smartphone pliable. À la place, les gens pourraient exiger une meilleure durée de vie de la batterie ou des écrans durables.Cependant, les marques affirment que les téléphones pliables vont changer la façon dont nous utilisons les téléphones. Toutefois, il n’y a aucune garantie que les consommateurs seront aussi attirés par les caractéristiques de ces appareils.

Stofega cite l’exemple de LG Optimus 3D, un modèle ambitieux qui pouvait capturer et visualiser du contenu en 3D.Néanmoins, le succès convoité n’était pas au rendez-vous. « En fin de compte, c’est aux gens de décider s’ils peuvent trouver un cas d’utilisation adéquat », ajoute Stofega.

Les défis techniques pourraient être un obstacle

La conception d’un smartphone pliable est un grand défi. Les performances de l’écran tactile, la luminosité et la sensibilité au toucher seront évidemment cruciales. Un téléphone pliable nécessite également de nouveaux ensembles de composants.

Quant à la production en série, elle sera également un challenge. Car la fabrication d’un téléphone pliable implique l’adoption de nouvelles techniques de fabrication et un investissement accru en nouveaux matériaux. De plus, l’écran flexible devra être capable de résister aux pressions d’être plié plusieurs fois par jour. « Le défi sera de concevoir un écran durable et flexible », a déclaré Bikram Mittra, designer chez Kohler K&B.

La technologie d’affichage devrait aussi s’assurer qu’elle ne se fatigue pas avec le temps. Car, l’usure pourrait hypothétiquement entraîner des pixels morts, etc. Plus particulièrement, il ne devrait pas avoir de ligne fantôme au point de pliage. En bref, l’écran doit rester visuellement propre, même plié.

Toutefois, le fabricant devra également s’assurer que le plastique utilisé résiste aux égratignures. Effectivement, il faut que ce dernier « offre une sensation tactile semblable à celle du verre », confie M. Mittra.

D’autant plus que les circuits internes de l’appareil présentent également des défis. Les composants devront être répartis uniformément sur les deux parties de l’appareil. Il faudra tenir compte de la partie centrale qui comportera les connecteurs flexibles et le câblage. En considérant tous ses paramètres, l’espace utilisable est très limité. Il est indéniable que les dimensions maximales de la batterie seront aussi limitées.

Que de défis majeures

Une autre préoccupation majeure est de rendre le smartphone pliable mince, léger et facilement mis en poche. Le premier smartphone pliable au monde, FlexPai ne peut pas tenir dans une poche. En effet, il est plusieurs fois plus épais qu’un smartphone standard. « Le principal défi est de maintenir l’appareil aussi mince que possible dans une position pliée », confiait M. Mittra.

Bien que les matériaux extérieurs puissent être en plastique ou en métal, la charnière a besoin d’un joint flexible. La conception physique et l’interface du produit doivent être ergonomiques. L’objectif est de faire en sorte que l’appareil soit facile à utiliser.

Google prépare déjà la prise en charge des téléphones pliables. Toutefois, on ne sait pas encore la position des développeurs d’applications.

Son prix décidera du sort des téléphones pliables

Comme pour toute nouvelle catégorie de produit, un téléphone pliable aura probablement un prix plus élevé. Le Samsung Galaxy F pourrait coûter jusqu’à 1 589 euros. Le FlexPai n’est pas aussi cher, mais il coûte quand même 1 147 euros pour un modèle de base. Entre autres, le nouveau Motorola Razr coûterait 1 324 euros. Il faut donc s’attendre à ce que la production de ces téléphones pliables soit limitée. Pour exemple à ce sujet, Lenovo pense produire leur modèle pliable à seulement 200.000 unités. Et compte tenu du fait qu’ils auront des prix exorbitants, les fournisseurs vont lancer ces appareils dans des marchés développés.

S’il y avait une plus forte demande sur le marché mondial, on pourra espérer avoir une baisse de prix. Stofega pense qu’ils testeront d’abord combien d’utilisateurs peuvent se payer le smartphone phare. Un smartphone de dernière génération coûte plus de 1000 $. Il sera intéressant de voir comment les consommateurs réagissent lorsque les vendeurs leur demandent de payer beaucoup plus cher. Avec comme principal argument, l’appareil peut se plier ou se déplier.

Par ailleurs, Apple a déjà obtenu un brevet pour un iPhone pliable.

Les marques chinoises attaquent le marché des téléphones pliables

Dans la course au téléphone pliable, les fabricants chinois de smartphones semblent vouloir prendre de l’avance sur Samsung et Apple. Huawei, le deuxième constructeur mondial de smartphones, a récemment envoyé des invitations pour la CMM 2019. Apparemment, le géant chinois semble avoir un modèle de téléphone pliable qu’il voudrait lancer.

Le président et co-fondateur de Xiaomi, Lin Bin, avait évoqué un prototype fonctionnel d’un téléphone pliable. Il pourrait seulement être à la recherche d’informations afin de déterminer si le moment était propice à une production commerciale.

Selon le Wall Street Journal, Motorola prévoit de relancer l’emblématique Moto Razr avec un écran pliable.

Stofega remet en question la capacité de certaines de ces entreprises à fournir un téléphone pliable. Certaines entreprises chinoises ont déjà été réputées comme des marques suiveuses que comme des leaders de l’innovation.

Bien que Samsung ait exposé un prototype pliable, ne nous attendons pas à ce qu’Apple réplique de suite. « Apple est l’entreprise qui attend… ils sont susceptibles d’attendre de voir et d’apprendre des autres », a rapporté Stofega.