L’intolérance au lactose est un trouble de malabsorption intestinale très courant chez les nourrissons, les enfants et les adolescents. Elle se manifeste généralement par des douleurs abdominales, de la diarrhée, des nausées, des ballonnements et des flatulences. Cette condition implique, une fois diagnostiquée, de modifier le style d’alimentation, de sélectionner les aliments à consommer, afin d’améliorer la qualité de vie.

Un bébé est intolérant au lactose lorsque son corps ne peut pas synthétiser et assimiler le sucre du lait, connu sous le nom de lactose, car il présente des carences dans la production de l’enzyme lactase. Dans ce cas, le lait doit être restreint, étant un aliment clé dans l’alimentation du nourrisson, avec un apport important de calcium. Cette limitation entraîne la diminution de ce minéral dans l’organisme, qui joue un rôle essentiel dans les premiers stades du développement, car il favorise la croissance des os, des dents et des fonctions cellulaires. Dans cet article de Tristana, nous répondrons à une question fréquemment posée par les mères et les pères lorsqu’ils observent des changements dans les habitudes d’absorption et d’élimination des aliments de leurs enfants : Comment savoir si mon bébé est intolérant au lactose ?